Blog Arolla

Plutôt CHEFitude ou LEADitude pour une équipe agile ?

Dans un monde idéal, une équipe agile devrait être un groupe d’individus qui partagent des valeurs communes. Qu’il soit développeur, testeur, product owner ou scrum master, chaque membre de l’équipe devrait bien comprendre l’importance de son rôle. L’objectif de ces individus  est de satisfaire un client et/ou un utilisateur, et pour y arriver, la symbiose et la cohésion de l’équipe sont essentielles.

Dans la réalité et avec l’expérience, on finit par comprendre que ce n’est pas si simple de réussir à avoir une équipe agile qui regarde dans la même direction. Dans la plupart des entreprises, une équipe informatique est constituée de plusieurs consultants ayant différentes expériences professionnelles, juniors ou seniors pour certains. Cette diversité de profils est enrichissante pour les uns et les autres si, et seulement si, tous les membres de l’équipe se mettent d’accord sur les valeurs à partager.  Ces dernières sont à titre d’exemple :

  • Le travail en équipe
  • La communication accrue
  • L’absence de hiérarchie
  • L’implication
  • La collaboration
  • Le respect

Avec la mode de l’agilité qui envahit toutes les entreprises, il y a eu un grand mal-être chez de nombreuses personnes. Ces dernières se sentent forcées de suivre la transformation agile sans pour autant être convaincues de la valeur ajoutée de l’agilité.

Des chefs de projet se rebaptisent en chefs de produits (product owners). Ils estiment qu’ils ont perdu en pouvoir car, non seulement ils circonscrivent le produit en collaboration avec les stakeholders, mais ils travaillent côte à côte avec les développeurs et testeurs. Ces chefs de produits récemment convertis gardent des anciens réflexes directifs en parlant avec les développeurs et en leurs demandant des comptes à rendre au “daily stand-up meeting”. Ils se permettent également de proposer une solution technique aux développeurs. Or leur rôle en tant que chef de produit leur interdit totalement de parler technique.  

Des anciens “Tech Leaders” qui débarquent dans de nouvelles équipes en tant que développeurs veulent à tout prix imposer aux autres développeurs les choix techniques qu’ils estiment les plus adéquats. Ils sont tout le temps dans une attitude de contrôle qui les pousse à savoir tout ce qui se passe quitte à prendre les tâches des autres développeurs sans leur autorisation ou on ce qu’on appelle “en sous-marin”.  

Ce mal-être de chefs de produits, développeurs anciens “tech lead”, qui se traduit par une soif au quotidien de demander des comptes à l’ensemble de l’équipe, m’a amené à écrire cet article pour parler de cette “CHEFitude” qui est souvent confondue avec la “LEADitude”. Mon objectif est de savoir si nous aurions besoin d’une “CHEFitude” ou d’une “LEADitude” dans une équipe agile.      

  1. La “CHEFitude”

C’est l’attitude du chef. Le besoin excessif de tout contrôler en demandant des comptes aux autres membres de l’équipe. À travers mes différentes missions, je suis tombée à plusieurs reprises sur un développeur et/ou un chef de produit ayant l’attitude de chef. En parlant avec ces personnes, je me suis rendue compte qu’elles n’ont pas accepté l’absence de hiérarchie dans une équipe agile. L’absence d’un chef pour eux mènera forcément à l’anarchie. Il faut, ainsi, que quelqu’un puisse jouer ce rôle là. Elles estiment qu’elles sont les heureux élues.

Cette “CHEFitude” crée un climat de méfiance dans l’équipe et des tensions entre ses membres. La personne qui se prend pour un chef n’est guère appréciée car elle a dû mal à partager l’information avec les membres de l’équipe. Elle ne communique pas clairement sur les tâches qu’elle fait. Elle a du mal à travailler en binôme ou en équipe tout simplement.

Dans une équipe agile, chaque individu devrait être reconnu à sa juste valeur. Tous les membres doivent collaborer ensemble via “le pair programming”, les discussions et les échanges. Nul n’est parfait et chaque membre de l’équipe devrait être dans un processus d’amélioration continue pour apprendre.

2. La “LEADitude”

C’est l’attitude du leader. Le mot “leader” est très à la mode en ce moment. Parfois, il est même confondu avec le mot “chef”. Pour faire passer la pilule, certains disent: “je suis un “leader””, mais ils sont, en réalité, du côté de la “CHEFitude”. Mais comment pouvons-nous distinguer un leader d’un chef ?

À mon sens, un leader est une personne qui essaye de donner le bon exemple aux autres membres de l’équipe. En effet, le leadership consiste à diriger. Il ne s’agit pas de commander, ni de donner des ordres, mais de donner l’exemple et d’être la norme à suivre. Un climat de partage et de cohésion sera installé dans l’équipe.

Tout membre de l’équipe pourrait être un leader qui complète les autres sans pour autant être dans la compétition. La communication est la clé de la réussite dans une équipe agile. Un leader doit bien s’exprimer mais doit aussi savoir bien écouter les autres. Il doit être transparent et honnête vis-à-vis des autres membres de l’équipe pour favoriser le climat de confiance. La “LEADitude” pousse l’équipe à avancer  dans la même direction.

3. Alors CHEFitude ou LEADitude ?

Toute entreprise qui a opté pour la transformation agile vise à augmenter ses bénéfices et sa productivité. Dans certains cas, la transformation agile pourrait être douloureuse, non seulement pour l’entreprise, mais surtout pour ses employés. Ces derniers ont peut-être changé leur méthode de travail. Par ailleurs, ils n’ont pas défait leurs anciens schémas de pensée liés à l’attitude du chef et au besoin excessif de tout contrôler et d’être aussi contrôlés.

Dans une équipe agile, un climat de confiance doit régner en l’absence de hiérarchie. Pas besoin d’avoir un chef de produit ou un développeur qui a la “CHEFitude”. L’agilité vise à responsabiliser chaque membre de l’équipe. Chaque membre a sa place.

Comme la motivation des membres de l’équipe varie en permanence selon le sprint, le contexte de travail, l’humeur de la journée mais aussi selon les facteurs personnels des uns et des autres, il est important qu’au moins quelqu’un puisse avoir la LEADitude dans l’équipe. Grâce à cette attitude de Leader, aux moments les plus difficiles, la motivation sera accentuée. La LEADitude a recours à l’humour et à l’enthousiasme pour motiver son équipe. Elle rime aussi avec la passion, la volonté de transmettre et de partager pour le bien des autres membres. La LEADitude est une posture humble et courageuse. C’est une preuve d’empathie liée à une forte dose de confiance en soi de manière durable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *