Blog Arolla

JAX London: un résumé conversé

Ce mois d’octobre j’ai assisté à la conférence JAX London, et c’était vachement chouette!
JAX London: logo

JAX London?

Oui, c’est une conférence autour de l’écosystème Java, orientée vers les développeurs et architectes software. Tu aurais pu imaginer cela, si tu sais que “JAX” étaient les initiales de Java Apache XML, quand ils ont choisi le nom vers 2001 (ce n’est pas écrit dans sa page web! Je crois que ces mots sont maintenant moins buzzwords qu’à ce moment-là).

Et elle se passe à Londres, j’imagine?

Oui, depuis 2010 les conférences JAX ont aussi une édition anglaise, qui a lieu pendant l’automne.

Les conférences?

Oui, il en a plusieurs. Elles sont originaires de l’Allemagne, et elles ont une fréquence annuelle. La première conférence JAX a eu lieu en Frankfurt en 2001. Avec le temps, des conférences subsidiaires sont nées, entre autres JAX Asia ou JAX India. Ils ont créé aussi des conférences plus spécialisées dans certains domaines, comme JAX Devops (cette année nommée DevOpsCon).

Et donc, ils font quoi dans JAX London?

Cette année 2019, ils ont réparti les activités en quatre jours: deux jours avec workshops, et deux jours de conférence. Je n’ai assisté qu’aux deux jours de conférence, le 8 et 9 octobre, donc je ne peux te parler que de cela.

Mais on dirait que les ateliers méritent la peine, par un petit exemple: le code utilisé dans le workshop Hands-on Cloud Native Java a été lu avec intérêt pour certains de nos collègues chez Arolla, pour préparer une kata à implémenter sur le cloud.

C’était où à Londres, exactement?

Depuis cinq ans, ils ont choisi le Business Design Centre, un bâtiment du dix-neuvième siècle avec une jolie architecture en fer. Il est situé dans la partie nord de Londres, dans le quartier d’Islington, un endroit animé et posh qui mérite bien une balade. Le Business Design Centre n’est pas trop loin (vingt minutes à pied) de St Pancras station, l’arrêt de l’Eurostar.

Et qui parlait?

Il y avait plus de 50 conférenciers, donc c’est difficile de te résumer. Certains noms qui peuvent t’intéresser:

  • Simon Ritter, ancien employé de Sun Microsystems, m’a impressionné par sa connaissance profonde de la JVM (et son amabilité!)
  • Un autre ancien Sun Microsystems, et actuellement à Twitter, Chris Thalinger, a fait une keynote et une présentation sur GraalVM
  • Plusieurs employés de Google, Microsoft ou IBM ont présenté des sujets, comme Mark Chmarny, Monica Beckwith et Emily Jiang.
  • Écoutes-tu le podcast des Cast Codeurs? Si c’est le cas, tu dois connaître Audrey Neveu, qui a parlé de microservices appliqués au front-end.
  • Et personnellement, j’ai bien aimé parler avec la très agréable Laura Morillo-Velarde, qui vient (comme moi) de Madrid, et a présenté plusieurs fonctionnalités de Google Cloud.

Et quelle a été ton expérience?

Forcément c’est difficile à résumer: mon cahier de notes était rempli après les deux jours de conférence!

Quelques idées ou thématiques se répétaient dans les sessions où j’ai assisté:

Enfin, trop de choses. D’ailleurs, parler avec les collègues de conférence pendant les pauses c’était aussi bien formateur (ils étaient venus des quatre bouts du monde!)

D’accord! Et, peux-tu me raconter un peu plus sur GraalVM? J’en ai entendu parler

Mmmm… tu sais, il vaut mieux que je t’explique cela plus en détail dans un futur article de ce blog 🙂

Eh beh, c’est bien le BFI d’Arolla!

Et oui, c’est vraiment bien le BFI!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *