Blog Arolla

leçon 1 de l’apocalypse – la croissance exponentielle

Depuis qu’il télétravaillait à plein temps, Pluto Krath avait bricolé un bureau dans la cuisine. Ses écouteurs vissés sur sa coupe de confinement, il animait le planning du sprint à venir.

— Je sais qu’on a une pile de bugs longue comme le bras. Mais on a annoncé cette feature au patron, on doit la sortir dans 2 semaines.
— …
— Oui, je confirme qu’on est bloqué encore pour les 3 sprints suivants. On s’est engagé, il faut livrer les features. On verra plus tard pour les bugs.
— …
— Ok, faites au mieux pour les contourner. Et prenez de la dette technique s’il faut.
— ...

A la fin de la réunion, Pluto ferma son laptop en se disant qu’il fallait vraiment qu’il évite de toujours se mettre l’équipe à dos. Il fallait qu’il trouve un moyen de corriger tous ces bugs. Mais était-ce sa faute si l’équipe s’engageait toujours auprès du boss pour livrer trop tôt, et que les estimations glissaient systématiquement ?

— C’est parce que tu sais que la croissance exponentielle va plus vite, dit une voix venant du frigo ouvert.
— Hein ? Non pas ici !

Sur le poster de sharknado que Pluto avait sauvé de son bureau, il manquait Tara Reid. Elle ferma le frigo, un soda à la main.

— C’est ta bonne conscience du monde d’après. Je remplace David Hasselhoff.

Pluto faillit tomber de sa chaise suédoise et se rattrapa à la toile cirée.

— Pourquoi tu me parles de croissance exponentielle ?
— Les bugs sont un virus comme un autre. Ça prolifère. Croissance exponentielle. Tu étais là pendant les derniers mois ?
— Tu compares les bugs et une pandémie. Je n'ai vu personne mourir de nos bugs.
— Je te parle de modèle. Les bugs entraînent les bugs. Ils empêchent de coder, de tester, de débugger, de corriger, d’avoir des retours pertinents de tes utilisateurs. Ils diminuent le niveau d’exigence. Plus tu as de bugs, plus tu as de bugs. Croissance exponentielle.
— Admettons, et alors ? Continuons sur le virus. Quelle est la stratégie pour arrêter une croissance exponentielle ? Tu vois bien que tout le monde est dans la même impasse. On détruit notre économie et on attend le vaccin. Et je ne connais pas de vaccin contre le bug.
— Oh pour l’économie peut-être, vu que tout le monde dépend de tout le monde, et que tout le monde doit adopter les mêmes mesures, plus ou moins tard. Mais pour la santé, compare les chiffres des pays à la politique 0 cas, avec les pays qui n’ont pas connu le SARS. 1800 morts en Corée du Sud et 100000 en France.
— On dit toujours que c’est plus facile de protéger une île, mais je ne crois effectivement pas à l’explication du rapport 50 par la longueur des côtes.
— Maintenant, plonge-toi dans tes souvenirs du début de l’épidémie. Les spécialistes savaient qu’on allait essuyer une croissance exponentielle. Tu l’as comprise à ce moment-là...


— Effectivement, ça m’a frappé que le public ne voie pas ça, et que les responsables réagissent de la même façon... volontairement ou non, d’ailleurs.
On n’est pas câblé pour comprendre la croissance exponentielle. On voit notre situation actuelle en ayant oublié comment on en est arrivé là, et on ne sait pas extrapoler la situation dans le futur.
— Sans parler du fait qu’on ne veut pas le savoir.
— 😁
— Maintenant que je commence à comprendre ton petit jeu, je suppose que je dois chercher dans ma boîte à outils pour comprendre ce phénomène... Sûrement dans le lean, comme d’habitude.... Oh, le 0 défaut ? L’andon ? Le jidoka ?
— 😁
— On arrête la chaîne au moindre défaut, on prend le temps de comprendre la situation sur place, et on corrige. Bien, je vois le rapport. En tout cas je reste bloqué. Je ne peux pas m’occuper des bugs, vu que je dois livrer les features.
— 🤦‍♀️
— Tu veux bien garder ta tête verticale et arrêter de me parler en emoji ?
— Ecoute-toi un peu. Tu ne veux livrer que des features parce que tu t’es engagé sur des dates arbitraires à partir d’estimations. Les estimations sont toujours fausses, c’est un autre biais cognitif. Personne ne t’a demandé les features pour une date particulière. Et maintenant, tu ne peux pas corriger les bugs parce que tu n’arrives pas à livrer les features parce que tu as des bugs. Et tu vas ajouter des bugs pour livrer les features plus vite que le produit ne te le permet à cause de ses bugs. Tout irait plus vite si l’équipe corrigeait les bugs au fur et à mesure.
— Et en plus on pourrait estimer les livraisons des features en fonction de ce qu’on a livré hier, vu que le rythme de livraison inclurait déjà un flux continu de correction de bugs.
— Là je te laisse te débrouiller avec tes tableaux excel. Ce qui compte, c’est que tu livres de la valeur sur la durée. Pas que tu saches faire des promesses que tu ne veux pas tenir. Oh ! et arrête avec ta dette technique, tu ne comprends pas ce que ça veut dire.
— OK je vais regarder comment on peut négocier les dates de livraison pour faire des corrections maintenant. Merci Tara.

Pluto se dirigea vers la sortie, éteignit la lumière, se retourna avec un petit sourire vers son poster, sachant qu’il allait y retrouver Tara. Il sursauta en la voyant assise à sa place.

— Tu crois que c’est tout pour aujourd’hui ? On parle de croissance exponentielle. Ça ne concerne pas que les bugs.
— Quoi ? Les features aussi ?

Il ralluma la lumière de la cuisine.

— Les features en sont une conséquence. Allez, cherche un peu. Quoi d'autre s’entasse sur soi-même ?
— …
— La qualité ! Chaque outil, chaque standard, chaque déploiement réussi, chaque suppression de code, t’aident à fournir à l’utilisateur ce dont il a besoin. Et ça te donne du temps, pour comprendre ce dont il a besoin et pour améliorer ton outillage.
— Et là aussi, il faut raser à la source ?
— Au contraire ! Tu veux que ça augmente exponentiellement. Tu sais combien tu as gagné à la fin de l’année si tu progresses de 1% chaque jour ?
— 1.01 puissance 365, j’ai multiplié par 37.
— Voilà, une vraie calculette. On voit pourquoi tu es un potentiel, toi. Pendant que tu es chaud, tu sauras me dire ce qui fait la qualité du produit.
— Les forces vives de notre entreprise, les femmes et les hommes qui font l’âme et le cœur de cette grande famille, bien évidemment.
— C’est bien, mon petit slide marketing. La sagesse qui circule entre les cerveaux de l’équipe. Et devine quoi...
— Cette sagesse aussi est exponentielle. Elle permet de dégager du temps pour apprendre, et elle s’auto-entretient.
— C’est ça. Formez-vous, partagez votre savoir-faire, prenez le temps de comprendre. C’est de l’investissement à retour instantané. Et maintenant, dis-moi quelles stratégies vous adoptez pour couper les croissances exponentielles indésirables et encourager celles dont vous avez besoin ?
— On se bat pour prioriser les corrections de bugs, quand ils ne nous obligent pas à tout arrêter parce qu’on se fait ridiculiser dans les media. On ne prend le temps, ni de se former, ni de comprendre. Et on arrête les projets d’investissement dès qu’ils donnent un résultat plus ou moins tangible.
— Vous avez beau regarder les bugs sous tous les angles, les labelliser, les trier, ça ne change rien à leur prolifération. Et vous devez vous battre auprès de vos supérieurs pour améliorer votre efficience et votre savoir-faire. Le pire dans tout ça, c’est que je suis persuadée que c’est toi seul qui décides de te faire ralentir par ta hiérarchie.
— Maintenant que tu le dis, c’est bien possible.
— J’ai 2 bonnes nouvelles pour toi. C’est pareil chez tous tes concurrents, et tu as une opportunité en or pour faire la différence. Fais ce qu'il y a à faire, tu n'as pas besoin de l'approbation de ta hiérarchie pour ça. Même mieux, laisse juste l'équipe faire ce qu'il y a à faire.
— OK je vais réfléchir à tout ça. Traiter les germes de freins à la source, incorporer les accélérateurs, et tout ça en continu.

Pluto partit dans ses pensées :

— Je suppose qu’on tentera de livrer des plus petites choses mieux finies avec une dose de limitation de WIP et de jidoka. Quant à apprendre, je vais revoir ma posture pour que ce soit clair que je l’encourage. Tiens, si je commençais par partager des liens de talks à regarder sur le temps de boulot ? Et si je supprimais le champs “affecté à” des tickets pour encourager la collaboration ? Bon on discutera de tout ça demain.

Cette fois-ci, que Tara reste là ou pas, il décida d’aller rejoindre la famille dans le salon. Il se retourna pour éteindre la lumière, et eut un déclic.

— Au fait, comment je fais pour détecter ce qui va croître exponentiellement ?

Tara avait disparu. Le poster était redevenu normal. Il supposa qu’un acteur quelconque de sharknado reviendrait pour lui expliquer la suite. Pourvu que ce soit Dolph Lundgren.

Plus de publications

1 comment for “leçon 1 de l’apocalypse – la croissance exponentielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *